26 C
Yaoundé
dimanche, octobre 17, 2021

Ça chauffe !

Culture : Réouverture du Musée National de Yaoundé (Cameroun)

musee-national-yaounde-cameroun-jewanda

Vendredi 16 janvier 2015 avait lieu la cérémonie de réouverture du Musée National de Yaoundé. Place au patrimoine culturel camerounais.

L’édifice de 5000 m² revit enfin après plus de cinq ans de travaux de réhabilitation. C’est à l’occasion de la cérémonie de réouverture et présidée par Madame Ama Tutu Muna, ministre des arts et de la culture, que le dit édifice ouvrira de nouveau ses portes au public.

Le Musée National retrace l’histoire du Cameroun, depuis l’arrivée des navigateurs portugais. Le musée qui se situe dans l’ancien Palais du gouverneur de Yaoundé, construit en 1930, lui même transformé en Palais présidentiel, a commencé à être rénové en 2009.

Aujourd’hui, cet ensemble bâti sur une superficie de 5.000 m2 revit, symbolisant « la régénération et la renaissance » de la culture camerounaise, s’enthousiasme la ministre. « C’est un lieu où tout l’héritage (culturel, socio-économique et politique) du pays est conservé« , précise-t-elle.

Reliques pouvant ôter la vie à un menteur, cloche guérissant le bégaiement de l’enfant, cartes et portraits… Dans une aile de la salle, un fauteuil en bois matérialisant le trône royal d’un chef traditionnel de l’aire culturelle Grassfiedls (région de l’Ouest et du Nord-ouest).

Non loin se trouve une oeuvre considérée comme l’objet phare de la salle : le « ngiii« , un masque en bois issu de la société secrète de l’air Fang-béti (régions de l’Est, du Sud et du Centre).

On y remarque par exemple des portraits de nationalistes camerounais, dont l’incontournable Ruben Um Nyobé, qui ont lutté, au prix de leurs vies, pour l’indépendance du pays.

Des cartes montrent les différentes modifications de la superficie du Cameroun qui est passée de 790.000 km2 en 1911, alors que le pays était colonisé par les Allemands (1884-1916), à 475.442 km2 actuellement.

La plus ancienne de ces cartes a été réalisée par les colons allemands et a été déterminante pour que le Cameroun obtienne gain de cause devant la Cour internationale au sujet du différend frontalier de Bakassi avec le Nigeria en 2002. La carte désignait en effet la péninsule comme appartenant au Cameroun.

Ce musée montre aussi les principaux instruments locaux de musique : mvet, castagnettes, sanza et cloches notamment. L’une de ces multiples cloches permettrait de soigner l’enfant de moins de 10 ans du bégaiement.

Source

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils