26 C
Yaoundé
dimanche, novembre 27, 2022
spot_imgspot_img

Ça chauffe !

spot_img

Polémique : La chaîne noire-américaine BET débarque en France sans animateurs noirs

bet-france-polemique-noirs-jewanda

La chaîne BET (Black Entertainment Television) débarque en France en novembre prochain. Problème: les animateurs annoncés pour y officier ne sont pas noirs.

Black Entertainement Television. Le premier mot de l’acronyme BET est parlant, mais peut-être pas pour les dirigeants de la chaîne qui débarquera en France le 17 novembre prochain. Et pour cause: dans sa version française, la mythique chaîne noire-américaine ne comptera aucun animateur noir.

La communauté afro-américaine à l’honneur

Créée en 1980 par Robert L. Johnson, un milliardaire noir américain, BET a un objectif clair : promouvoir la communauté noire dans les médias. A la fin des années 1990, le réseau BET se développe avec le lancement de BET on Jazz (depuis devenu Centric), puis en 2001, avec la création des BET Awards, voués à récompenser les artistes noirs.

Depuis 2005, elle fait partie du groupe Viacom qui possède déjà MTV. La chaîne américaine compte aujourd’hui près de 90 millions d’abonnés aux Etats-Unis, auxquels il faut ajouter 50 millions de souscripteurs à l’échelle mondiale.

« Hypocrisie française »

Devenue mythique, la chaîne fut la première à s’adresser directement à la communauté noire américaine et à lui donner autant de visibilité. Un esprit que les téléspectateurs français espéraient sans doute retrouver dans la version hexagonale de la chaîne. Mais à l’annonce ce mercredi des deux premiers animateurs, Hedia Charni et Raphäl Yem, déjà présents sur MTV, de vives réactions ont fleuri sur Twitter.

https://twitter.com/JessyDiandra/status/654326868523524097?ref_src=twsrc%5Etfw

https://twitter.com/wilfried_EK/status/654065564814585856

A tel point qu’un hashtag prônant le boycott de la chaîne,#BoycottBetFrance a émergé.

https://twitter.com/Nyfaaz/status/654250295418056705

Pas encore lancée et déjà critiquée, BET se définit comme une chaîne « ouverte, non communautaire et [qui] s’inscrit dans la France multiculturelle et dans sa diversité sociale. » Aussi les dirigeants ont-ils choisi de mettre à l’écran de présentateurs non noirs, mais représentant tout de même la diversité culturelle à la française, puisque Raphäl Yem est d’origine cambodgienne et Hedia Charni franco-tunisienne. Une nouvelle qui pourrait plaire au CSA, qui a récemment pointé du doigt le manque de diversité à la télévision.

La chaîne se défend

La chaîne à décidé de répondre à la polémique sur les réseaux sociaux. Dans un texte partagé ce mercredi, les dirigeants font savoir que « d’autres présentateurs issus de la black culture rejoindront l’antenne »

Une programmation multi-formats

Séries, télé-réalités, talk-shows, téléfilms, documentaires, news, cérémonies musicales Hip-Hop et R&B: BET affirme vouloir offrir à son public une grille de programmes variés. Dès son lancement en France, la chaîne proposera par exemple la télé-réalité Nellyville qui suit le rappeur américain Nelly et sa famille ainsi qu’une parodie de télé-réalité baptisée Real Husbands of Hollywood.

Une émission de news quotidienne, Bet News, traitera par ailleurs de toute l’actualité people, culturelle, musicale et cinématographique des Etats-Unis. C’est ce programme qui sera présenté par Raphäl et Hedia, « très engagés dans les causes citoyennes et la street culture », d’après le communiqué diffusé par la chaîne.

Dès le 17 novembre, BET sera disponible dans les bouquets de tous les opérateurs : Bouygues, SFR, Canalsat, Canal+, Overseas et Free.

via L’Express

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils