26 C
Yaoundé
vendredi, décembre 9, 2022
spot_imgspot_img

Ça chauffe !

spot_img

Vidéo : « Femmes de dictateurs », dès le 15 octobre sur TV5

femmes-de-dictateurs-documentaire-jewanda

Pour la première fois, des épouses de dictateurs acceptent de nous ouvrir les portes de leur nouvelle vie. Ces femmes nous révèlent au cours d’entrevues exclusives la vision qu’elles ont, par- delà les horreurs commises par leur mari, de leur véritable rôle, de leur responsabilité et de leur culpabilité.

Quel a été leur véritable pouvoir ? Sont-elles jugées pour ce qu’elles ont fait ou pour ce qu’elles représentent ? Sont-elles complices ? Pourquoi sont-elles souvent encore plus détestées que leur mari ? Quelle responsabilité de la communauté internationale souvent complaisante ?

Une série-documentaire en 5 épisodes diffusées sur TV5 Canada dès demain 15 octobre à 21h …

1 – Les grandes dépensières

Comparées à Marie Antoinette, ces femmes de dictateurs sont accusées d’avoir dilapidé les caisses de l’État ou d’avoir mené un train de vie hallucinant permis par le pillage des ressources du pays et/ou l’abus de pouvoir.

2 – Les impératrices rouges

Bienvenue chez ces idéologues qui défendront jusqu’au bout leurs convictions. Officiellement numéro deux du gouvernement, elles ont porté un idéal de société qui a engendré des massacres de grandes ampleurs. Loin des paillettes et du glamour, elles ont imposé leurs convictions. Elles ont été affublées de surnoms tels que l’araignée noire, la sorcière de Belgrade, la sorcière pourpre, la dame de sang.

3 – Les cuisinières dans la terreur

Bienvenue chez les premières dames, discrètes, qui n’ont quasiment jamais fait de déclarations publiques. Femmes au foyer, cuisinière ou simple infirmière, la plupart n’ont pas fait d’études. Après la chute de leur mari, nombre d’entre elles sont propulsées contre leur gré, sur le devant de la scène. Mandats d’arrêt internationaux, prison, suicide, leur destin est tragique. Elles sont accusées d’avoir eu un rôle occulte dans les horreurs liées à l’histoire de leur pays.

4 – Les illusionnistes

Charismatiques et ambitieuses, elles sont souvent mises sur le devant de la scène pour tenter de faire oublier les horreurs commises sous le régime de leur mari. Elles n’hésitent pas à parcourir le monde pour redorer avec succès l’image de leur pays. Nombre d’entre elles convoitaient la place de leur époux : une deviendra Présidente, une autre Première ministre. Bienvenue chez les bonnes consciences de régimes criminels !

5 – Les reines sans couronne

Véritables reines consorts, ces femmes de dictateurs excellent dans l’exercice quasi monarchique du pouvoir. Leurs engagements sociaux, menés avec brio, ont permis de renforcer le régime totalitaire de leur mari. Elles utilisent la bienfaisance et la piété pour dissimuler l’enrichissement de leur dynastie. Plusieurs d’entre elles ont même fait jouer leur réseau d’influence pour maintenir leur famille au sommet de l’État et perpétrer une dynastie.

Visiter le site.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils