26 C
Yaoundé
dimanche, août 1, 2021

Ça chauffe !

CAN 2017 : Qui est Bassogog alias “Messi”, ce Lion qui envoie les camerounais au 7eme ciel ?

Il est la révélation de cette CAN Gabon 2017 Wanda Peeps ! Chritian Bassogog explose et déborde d’énergie, de talent depuis le début de la compétition.  Arrivé comme un “bouche trou” dans la tanière, il fait partie désormais des pièces maîtresses !  D’Avenir de Douala en passant par la Fundesport jusqu’en occident. Zoom sur la carrière de ce diamant brut du football camerounais…

Pour ceux qui ne le savent peut être pas, Christian Bassogog alias « Messi »  est ce qu’on appelle un « bleu » dans la tanière ! Car même s’il avait déjà été présélectionné en 2014 par Volke Finke, il n’avait pas vraiment fait mouche, jouant plus un rôle d’observateur. C’est en novembre 2016 à l’occasion des éliminatoires de la coupe du monde ou le Cameroun recevait la Zambie à Limbe que tout commence vraiment pour le jeune prodige. Une opportunité en or…

Bassogog venait en effet palier l’indisponibilité de Karl Toko Ekambi, victime de douleurs aux ischios. A cet instant, personne ne pouvait croire que 2 mois plus tard il serait une pièce maîtresse de l’équipe nationale, reléguant sur le banc des cadres comme Clinton Njié, Aboubakar Vincent. C’est aussi ça le foot…

Tout est allé si vite ! Il faut dire que ce jeune joueur de 21 ans est ce qu’on peut qualifier sans risque de surdoué dès le bas âge. Découvert très jeune par Joseph Siewé l’entraineur de l’Union sportive de Douala, il a eu ses premiers contacts avec le ballon dans AS Avenir de Douala avant d’intégrer le prestigieux centre de formation Fundesport de Samuel Eto’o.

Animé par une soif intarissable de progresser, il  passe des tests et rejoint Aalborg en première division Danoise en septembre 2015. Il revêt alors le prestigieux costume de professionnel évoluant en Europe comme il avait tant rêvé. Il signe un contrat de 4 ans ! Une preuve que les dirigeants de ce club sont tombés sous son charme.

Ayant fait la pluie et le beau temps dans presque toutes les catégories jeunes de la sélection camerounaise (junior, espoir), il est le patron de l’attaque aujourd’hui chez les séniors ! Avec Ondoa, ils sont les seuls joueurs camerounais à être sacrés “homme du match” depuis le début de la CAN. Ondoa à deux reprises, lui à 3 reprises ! C’est l’avenir du football camerounais…

Sa particularité ou sa force réside dans sa capacité à déstabiliser sans effort toute une défense adverse. C’est pour cela qu’on l’a surnommé « Messi ». Il a le respect du vestiaire, du coach, et de tous les supporters camerounais. On lui prédit, s’il continue dans cette lancée un destin à la Samuel Eto’o qui sait… Dans tous les cas, il est sur la bonne voie pour décrocher le trophée de meilleur joueur du tournois ! Bonne chance aux Lions dimanche en finale contre l’Egypte !

S.N.B


Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils