26 C
Yaoundé
samedi, juillet 13, 2024

Ça chauffe !

Musique : 8 clips de Koffi Olomidé censurés dans son pays, le chanteur crie à « l’abus de pouvoir »

Wanda People, huit chansons du roi de la rumba congolaise Koffi Olomide ont été censurées en République Démocratique du Congo. Une décision dénoncée par l’artiste qui demande aux autorités de lutter contre les “abus de pouvoir”.

Koffi Olomidé voit rouge Wanda People. Le roi de la musique congolaise dénonce l’interdiction de huit de ses chansons en République Démocratique du Congo, une mesure qui tombe mal car elle s’inscrit en droite ligne de son retour en France pour un concert début 2020.

« Il y a trop d’abus de pouvoir« , déclare à l’AFP le musicien de 63 ans, qui est dans la ligne de mire d’une « commission de censure des chansons et des spectacles » placée sous la tutelle du ministère de la Justice en RDC. Cette commission a interdit aux radios et télévisions congolaises de diffuser « huit clips vidéo » illustrant des « chansons non autorisées » : « Alidor », « Élégance », « Jour de joie », « Pipipi », « Ba esclave », « Papa Mgwasuma », « Tata Mobimba » et même « La femme de quelqu’un » sur lequel il est en featuring avec Singuila.

Dans les faits, la commission reproche à l’artiste de ne pas avoir répondu à ses « invitations« , dans une lettre datée du 13 septembre. « Cette attitude démontre un manque de considération et de civisme de la part de l’artiste qui paraît être récidiviste dans ce genre de comportement« , rapporte le texte de la commission.

Décriant cette décision, Koffi Olomidé s’exprime :

« Le Congo ne mérite pas une commission de censure. La censure artistique a été instaurée par le régime de feu l’ancien président Mobutu Sese Seko. Mobutu ne voulait pas que ses opposants puissent avoir les faveurs des artistes« , affirme l’artiste.

« Mais aujourd’hui on est en démocratie à temps plein« , ajoute-t-il en lançant un appel au nouveau chef de l’État, Félix Tshisekedi, investi en janvier dernier. « Il faut qu’il regarde cela un peu de près. Il y a trop d’abus de pouvoir. On ne peut pas interdire aux gens de penser. Nous sommes un peuple majeur« .

Malgré ces ennuis, le roi Koffi a annoncé son retour en France à l’occasion d’un concert prévu pour 2020 : « Je suis heureux d’annoncer que je vais faire un concert à La Défense Arena, près de Paris, début 2020 pour le retour de la musique congolaise en France« .

Pour rappel, en mars, Koffi Olomide a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux ans de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans« . Le parquet avait fait appel de cette condamnation avec sursis.

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils