26 C
Yaoundé
dimanche, juillet 3, 2022

Ça chauffe !

Tiwa Savage, Yemi Alade et Don Jazzy convoqués par la police pour avoir critiqué le Président nigérian

Wanda People, il n’est apparemment pas avisé de critiquer la gestion de gouvernement au Nigeria. Certains artistes y auraient été convoqués par la police pour leurs prises de positions contre le Président Buhari.

Les cas de violences et surtout de viol ont cru de manière exponentielle depuis quelques mois au Nigeria. Via le hashtag #WeAreTired, entendez « Nous sommes fatigués », la chanteuse Tiwa Savage avait d’ailleurs largement dénoncé ces faits graves sur les réseaux sociaux, soutenus par Yemi Alade et Don Jazzy.

Tous imputeraient au Président Buhari une mauvaise gestion du pays qui entrainerait cette recrudescence de la violence au Nigeria. Sauf que voilà, selon plusieurs medias nigérians, leurs prises de positions publiques et leurs critiques envers le gouvernement en place n’auraient pas plu en haut lieu. Raison pour laquelle Tiwa Savage, Yemi Alade et Don Jazzy auraient été convoqués par la police de Lagos et auraient reçu une mise en garde claire.

Si les stars citées ne se sont pas encore exprimées sur l’affaire, il semblerait néanmoins que celles-ci aient réduit les publications à caractère politique sur leurs comptes depuis leurs présumées convocations.

Wanda People, et la liberté d’expression alors ? Que pensez-vous de cette histoire ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils