Lifestyle : La dot en Afrique, entre tradition et modernité

0
2618

dot-mariages-africains-jewanda-2

Aujourd’hui, les Wanda People on va parler de la dot, une coutume ancestrale profondément ancrée dans les mariages coutumiers africains. Entre tradition et modernité, elle scelle l’union des deux amoureux avec leurs familles avec cet acte symbolique.

Pour commencer une petite définition : La dot désigne une dotation au patrimoine du nouveau ménage qui accompagne le mariage dans de nombreuses cultures.

Il peut s’agir de biens dont la femme ou le mari sont dotés par leurs familles, mais aussi d’un don entre époux.

Très généralement c’est la jeune mariée qui se fait doter et la famille de son époux y participe, elle se prépare dans le respect et l’amour des deux familles, que ce soit pour de l’argent, ou des biens matériels de longues heures de discussions sont nécessaires pour ne pas froisser l’une ou l’autre des parties car un certains nombres de critères sont pris en compte pour fixer le montant. D’une importance capitale dans certaines coutumes, elle se fait avec l’aide de la famille élargie. Souvent c’est un oncle qui mène les négociations et elle donne lieu à une célébration grandiose.

dot-mariages-africains-jewanda

Faisons un petit tour dans différents pays, selon les ethnies elle peut être plus ou moins imposante. Par exemple chez le peuple Luba du Congo la notion de liste n’est pas présente, mais il y’a des règles à respecter. Une somme en liquide est demandée à la famille du marié et c’est à elle de la déterminer. Il a aussi l’obligation d’habiller sa belle famille.

Les Dan, ethnie composante de la Cote d’Ivoire, le Kihâh un ami du marié est désigné pour mener à bien cette opération. La dot est versée en nature ou en liquide, on retrouve de la cola, du vin de Palme, du bétail, des boubous traditionnels, des fûts d’huile de palme.

Et chez les Bassa, au Cameroun le Likil se déroule en plusieurs étapes importantes LI BAT NGONDA  ( demander la main,) LI TI PÔS  (Donner la bouteille), LI HULA  (La dot), Ndômbôl likil (Bénédiction de la dot) et enfin le dîner du sacrement. Les articles de la liste sont réservés aux hommes et aux femmes.  Le Nigéria qui compte 40 ethnies différentes le gouvernement a voté une loi qui fixe la dot à  50 000 francs CFA, elle doit limiter les dépenses et les abus mais généralement la famille du marié donne beaucoup plus. 

dot-mariages-africains-jewanda-9

Auparavant régie par des règles bien précises, elle est plus souple en ces temps modernes, cependant il convient de faire attention car de nos jours ,pour certains, elle est avant tout une façon d’extorquer des sommes et des biens exorbitants au jeune futur époux, or bien entendu ce n’est pas le but initial. Il n’est pas exclu que les choses se gâtent à ce moment dû justement à la mésentente, mais globalement cette coutume respectée par les africains est un moment qui unit les deux familles et mêle respect, partage, amour et harmonie pour les futurs mariés.

Et vous les Wanda People, comment cela se passe chez vous, et quelle importance accordez-vous à cette coutume personnellement ?

N.Y.Z

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=M1eSbXZVd1Y[/youtube]

[youtube]http://youtu.be/5Qo0qiI_f8Q[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=5ytstTFVA6M[/youtube]

  [themoneytizer id=11102-16]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here