26 C
Yaoundé
mardi, janvier 31, 2023
spot_imgspot_img

Ça chauffe !

spot_img

News : Bloomberg va investir dans le journalisme financier en Afrique

Bloomberg va investir dans le journalisme financier en Afrique

À Lagos, Nairobi et Johannesbourg, 150 journalistes financiers africains parvenus à mi-carrière ont récemment adhéré à un programme de formation des cadres d’une durée de six mois, visant à améliorer leurs connaissances et leurs compétences dans les domaines économique, politique et financier, et les marchés de comptabilité et de capitaux.

« Le continent africain a besoin d’investissements étrangers, mais en l’absence de journalistes financiers bien entraînés capables de fournir une analyse économique pertinente, il est très difficile de prendre des décisions d’investissement réfléchies », déclare la directrice du Programme panafricain pour la Bloomberg Media Initiative Africa, le Dr Lucy Voss-Price du Gordon Institute of Business Science (GIBS) à Johannesbourg, en Afrique du Sud.

Sur une période de deux ans, 1 200 journalistes de milieu de carrière venus de divers pays africains participeront à un programme de formation commun entre six écoles de journalisme et de commerce établies à Johannesbourg, Nairobi et Lagos. Le programme de formation des cadres fait partie de la Bloomberg Media Initiative Africa et a été fondé et initié par Bloomberg Philanthropies et co-fondé par la Fondation Ford. Le programme recherche des aspirants journalistes financiers – des professionnels financiers intéressés par les médias ; des journalistes expérimentés manquant d’une formation à la finance ; ou bien tout simplement ceux qui veulent augmenter leur expérience dans le journalisme financier. Le programme acceptera les candidats au fur et à mesure, au cours des deux prochaines années.

Une analyse financière et une interprétation pertinentes

« Cette initiative vise à augmenter le nombre de journalistes financiers sur le continent en leur procurant les compétences nécessaires à l’interprétation, l’analyse, la remise en question et le positionnement vis-à-vis des données financières », explique Lucy. « Des recherches, menées par les membres de la faculté GIBS Adrian Saville et le Dr Lyal White, suggèrent que c’est l’interconnexité régionale qui génère des économies fortes. Si l’on veut favoriser de solides relations commerciales entre les pays africains et entre l’Afrique et le reste du monde, une analyse financière et une interprétation pertinentes des données disponibles deviennent un prérequis pour une prise de décisions adaptée.

Malgré la haute assimilation des nouvelles technologies sur tout le continent, l’accès à l’information, quand et où cela est nécessaire, est encore et restera sans doute une affaire très coûteuse en Afrique. Tout comme Bloomberg investit dans le journalisme financier, avec un peu de chance d’autres acteurs également prendront leur responsabilité dans leurs domaines d’expertise.

Représenter convenablement le continent

Lucy continue en évoquant quelques uns des enjeux abordés par la Bloomberg Media Initiative Africa. « Il est extrêmement difficile de trouver une seule et même personne possédant à la fois des qualités narratives et des compétences en recherche financière. Des journalistes, à travers l’Afrique, peuvent parfois manquer de l’appui institutionnel et de l’aide au développement qui accompagnent un emploi contractuel. En outre, nous trouvons que des journalistes sont parfois poussés à modifier certaines histoires pour atténuer leur impact sur les grands acteurs du marché, de peur de perdre des recettes publicitaires, par exemple. »

La Bloomberg Media Initiative Africa vise à produire un nombre croissant de journalistes financiers très qualifiés. Lucy conclut : « Il est à espérer que la cohorte de 1 200 étudiants va permettre à l’information d’atteindre à coup sûr les citoyens, qu’elle se déplacera entre les pays et qu’elle représentera le continent de manière satisfaisante. »

Source

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils