26 C
Yaoundé
vendredi, juin 14, 2024

Ça chauffe !

News : Mobilisation pour sauver Laure Kamdem !

Wanda Peeps, nous vous emmenons à la rencontre de Laure Kamdem, une jeune dont la vie vient de tourner au cauchemar selon ses dires par la faute de son employeur les Brasseries du Cameroun à la suite d’un accident de travail.

Il s’agit là de l’histoire d’une personne qui aura tout donné pour ne rien recevoir en retour. Pire encore, pour se faire tout prendre. Titulaire d’une licence en Management des Entreprises Touristiques et d’un BTS en comptabilité, Laure Kamdem va comme plusieurs Camerounais faire le tour de plusieurs entreprises avant que sa valeur ne soit reconnue en 2004 par une mégastructure du secteur privé : Les Brasseries du Cameroun.

Comme toute personne brillante arrivant dans une structure où la culture du rendement personnel est très présente, Laure Kamdem va se donner à fond pour se démarquer. Au point où elle se verra confier de plus en plus de tâches importantes. Une chance pour la jeune femme et maman d’une petite fille. Elle en profitera pour mettre de côté afin d’assurer l’avenir de sa petite fille et de pourvoir aux besoins des membres de sa famille dont sa vieille maman.

Malheureusement en en 2013 au cours d’une formation au sein de l’usine de production des Brasseries à Douala, de l’ammoniac va s’échapper des turbines d’une des machines, envahissant aussitôt la petite salle de production dans laquelle se trouve Laure et certains de ses collègues travaillaient. Aussitôt, les employés se précipitèrent vers la sortie pour échapper, abandonnant Laure Kamdem qui finira par aspirer une grande quantité du gaz et plonger dans le coma. Pour rappel l’ammoniac est un gaz hautement toxique, brulant les yeux et les poumons lorsqu’on y est exposé à forte dose. Imaginez les dégâts lorsque c’est pour une longue période.

Depuis lors, rien n’est plus pareil pour la jeune femme. Malgré les soins prodigués et les séances de rééducation, Laure Kamdem enchaîne les rechutes avec des périodes de coma. Plus grave encore, elle a perdu l’usage et la sensation de ses membres inférieurs et se déplace désormais à l’aide d’un fauteuil roulant. Son ex employeur pour sa part n’a rien fait d’autre que d’accorder des congés à la jeune dame, sans y ajouter la prise en charge des soins médicaux hautement couteux. Ayant épuisé ses propres ressources, Laure Kamdem ne compte désormais plus que sur l’aide de ses collègues ainsi que celle de quelques âmes de bonne volonté.

En 2017, après trois mois passés dans une situation grave, elle bravera tout de même le risque et ira reprendre du service tout en demandant une réouverture de son dossier médical par le docteur de l’entreprise qui l’avait déjà clôturé contre toute attente. Il n’en sera rien. A la place elle recevra des promesses de prise en charge par sa hiérarchie.

Wanda Peeps, aujourd’hui Laure Kamdem est définitivement clouée sur une chaise roulante et plongée dans un état d’amnésie totale après 3 jours passés dans le coma en 2018. N’ayant pu recevoir les soins adaptés au pays, le seule recours pour la jeune femme est une évacuation sanitaire vers un pays étranger. Les Brasseries du Cameroun ont déjà perdu en janvier un de leurs collaborateurs à l’endroit de Madame Patricia Berthelot, ex Directrice Adjointe de la structure. Tout ce que l’on espère, est que l’entreprise ne perdra pas un membre de plus.

M.E.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils