26 C
Yaoundé
jeudi, janvier 21, 2021

De quoi ça parle : “Ginger” – Wizkid ft. Burna Boy (Traduction)

C’est la collabo dont raffolent en ce moment les nigérians en particulier et les africains en en général. « Ginger » de Wizkid en featuring avec...

Ça chauffe !

Une danseuse nigériane dans “Black is King” décède avant la sortie du projet

Wanda People, l’album visuel de Beyoncé, « Black is King », est un concentré de représentations interculturelles des Noirs, de l’art, des symboles, de la religion et de la mode à travers la diaspora. Pour parfaire ses différents clips, la star s’est entourée de nombreux danseurs venus d’Afrique. Hélas, avant la sortie du projet, une danseuse nigériane y ayant participé est décédée…

Sorti le 31 juillet dernier, l’album visuel « Black is King » est fourni en termes de références à l’Afrique et sa culture. Beyoncé a en effet tenu à faire participer le plus possible d’artistes du continent, des chanteurs aux créateurs en passant par des danseurs, afin que le projet soit une véritable ode au peuple noir.

Parmi les contributeurs à ce projet, une nigériane est hélas décédée quelques temps avant la sortie du film. Il s’agit de la danseuse populaire nigériane Picture Kodak, de son vrai nom Love Divine-Ike, morte tragiquement le 29 avril à Lagos, au Nigeria.

La danseuse apparaît en train de danser dans le clip de “Keys To The Kingdom” interprété par Tiwa Savage et Mr Eazi, vêtue d’un uniforme nigérian du NYSC et exécutant ses mouvements afrobeats.

En Afrique, les morts ne s’oublient pas. Les fans de Kodak n’oublieront donc pas sa joie de vivre. Retrouvez plus bas le titre “Keys To The Kingdom” pour mieux apprécier les pas de danse de Picture Kodak. Puisse-t-elle reposer en paix.

C.B.

 

Les derniers articles

Les derniers articles