26 C
Yaoundé
dimanche, mai 19, 2024

Ça chauffe !

À 29 ans, elle devient la première nigérienne à la NASA

Wanda Peeps, elle représente une énième réussite pour l’Afrique et une réussite encore plus grande pour son pays le Niger. A seulement 29 ans, Fadji Maiana devient la première scientifique nigérienne à intégrer la NASA.

Originaire de Zinder dans le sud du Niger, Fadji Zaouna Maina vient de réussir un exploit encore jamais égalé avant, celui d’être la première scientifique nigérienne à intégrer la prestigieuse agence spatiale américaine NASA. Wow !

Spécialiste en hydrologie qui est l’étude du cycle de l’eau, la jeune femme explique son choix de spécialisation par l’environnement d’où elle est originaire et l’absence latent d’eau qui y règne.

« Moi-même j’ai grandi dans un environnement où l’eau était très problématique. Cela m’a encouragé à étudier l’hydrologie et à vouloir approfondir mes connaissances sur les molécules de l’eau. »

Pour se faire, Fadji Maina aura bénéficié des bourses pour étudier dans divers pays étrangers parmi lesquels le Maroc, la France, l’Italie… pour finir aux Etats Unis où elle intègre la NASA.

Un parcours qui lui vaut aujourd’hui l’admiration de ses pairs et les félicitations du président nigérien Mahamadou Issoufou. Bien consciente de ce qu’elle représente dans le métier surtout en tant que femme, Fadji Maina œuvre désormais à éduquer les jeunes filles nigériennes sur les métiers scientifiques afin qu’elles aussi puissent peut-être un jour lui succéder. Elle affirme à propos :

« On a besoin de les soutenir pour qu’elles puissent se dire qu’elles-mêmes, elles peuvent y aller. Quand une fille n’a pas une représentation, elle peut difficilement se projeter dans ce métier parce qu’il n’y a pas de gens qui nous ressemblent. On a vraiment besoin d’avoir une représentation de femme. »

Wanda Peeps, le ton est donné. C’est l’Afrique qui gagne !

M.E.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils