26 C
Yaoundé
samedi, décembre 4, 2021

Ça chauffe !

Le youtubeur Marvel Fitness condamné à la prison pour cyber harcèlement, une première en France

Wanda People, la liberté que nous offrent les Zinternets ne doit pas laisser penser aux utilisateurs que tout leur est permis. Pour s’être prêté à des actes de harcèlement moral derrière son écran, le Youtubeur français Marvel Fitness a subi le courroux de la justice.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Habannou S., connu sous le pseudonyme Marvel Fitness, est un youtubeur suivi par 146 000 abonnés. D’abord spécialisé sur le sport, son contenu s’est peu à peu tourné vers la critique d’autres youtubeurs et le commentaire de « dramas » (histoires de tromperies ou de trahisons).

Il y a plusieurs semaines, il a été poursuivi en justice par 9 plaignants (6 femmes et 3 hommes) qui l’accusaient alors de harcèlement moral. Ceux-ci prétendaient alors que le Youtubeur leur avait envoyé des milliers de messages insultant pendant plusieurs mois. Il a également envoyé sa communauté faire des raids sur les comptes Facebook ou Instagram des victimes, afin de multiplier les messages d’insultes.

Interrogées par le président de l’audience, les parties civiles ont fait le récit de plusieurs mois, parfois jusqu’à plus d’un an et demi, de harcèlement moral subi à coups de commentaires ou de publications en ligne, à chaque fois après un premier accrochage avec Habannou S, rapporte le journal Le Monde

« On ne peut pas se rendre compte de ce que c’est tant qu’on ne l’a pas vraiment vécu », a témoigné Tristan Defeuillet-Vang, un influenceur s’étant porté partie civile, qui a été comparé par le Youtubeur à l’actrice pornographique Katsumi, « parce que je suis un peu asiatique ».

L’influenceuse belge Aline M., qui accuse Marvel Fitness de la harceler depuis 2018, a ajouté :

« Sa communauté m’insultait tous les jours, reprenant les “punchlines” de Marvel Fitness».

Selon différentes sources notamment de Youtubeurs, on apprend tout de même que l’histoire est plus nuancée que cela. Car l’affaire a commencé par des critiques entre les Youtubeurs qui ont viré aux clash qui se sont envenimés au fil des mois. En effet Marvel Fitness avait fait une vidéo critique d’Aline M qui est partie en sucette. La Youtubeuse fitness en question a à son tour inventé une histoire comme quoi Marvel lui aurait envoyé une « d*ck pic » (photo de son pénis), ce qui a encore amené le problème à un autre niveau. L’erreur de Marvel aura sans doute de ne pas avoir porté plainte en premier, à noter qu’il a quand même tenté de le faire mais la police a refusé de prendre sa plainte. Autre erreur, c’est que Marvel s’en est pris verbalement aussi à l’avocat des plaignants. Or c’est une profession très protégée.

Face à toutes ces charges, Marvel Fitness a écopé d’une lourde sentence de la part de la justice. Lundi 21 septembre dernier, reconnu coupable de tous les faits qui lui étaient reprochés, il a écopé de deux ans de prison, dont un an ferme et est allé directement en prison à la fin de l’audience. Une peine exemplaire qui est allée au-delà des réquisitions du parquet. Son sursis est assorti d’une interdiction de création et d’animation sur les réseaux sociaux. En gros, il n’a plus le droit aux réseaux sociaux.

Devant la sévérité de la décision, les nombreux fans du youtubeur condamné ont immédiatement crié à l’erreur judiciaire, devant le tribunal et sur les réseaux sociaux, car la peine jugée disproportionnée. L’avocat de Marvel Fitness entend bien sûr faire appel de la décision. 

Triste histoire quand même quand on sait que le jeune homme n’avait jamais eu de problème de justice de sa vie. Quoi qu’il en soit, cela servira sans doute de leçon à tous ceux qui se croient invincibles derrière leurs écrans, encore plus quand ils sont suivis par une armée d’abonnés. Faites attention à comment vous gérez vos conflits en ligne, afin de ne pas commettre de délit.

Que pensez-vous de tout cela Wanda People ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils