26 C
Yaoundé
jeudi, février 25, 2021

En Afrique du Sud, deux pasteurs gays convolent en justes noces

Wanda People, l'histoire est si insolite qu'elle mérite de s'y attarder. En Afrique du Sud, deux pasteurs homosexuels se sont dit "Oui" devant Dieu...

Ça chauffe !

Netflix attaqué en justice à cause du film “Mignonnes”

Wanda Peeps, le film “Mignonnes” n’aura décidément pas convaincu le public, non pas de sa qualité mais plutôt de son innocence. Après avoir dû rendre des comptes aux internautes, Netflix se voit aujourd’hui obligé de plaider sa cause devant une toute autre assemblée à savoir la justice.

Rien ne va plus avec le film “Mignonnes” diffusé sur Netflix. Depuis sa sortie en août dernier, le long-métrage n’a cessé d’accumuler les critiques et de créer une vive polémique, notamment à cause de son caractère sexuel alors qu’il s’agit ici de fillettes comme actrices principales.

Le film de la réalisatrice française Maïmouna Doucouré a en effet été très mal accueilli du côté des States où il porte le nom de “Cuties” et avait fait parler à cause de son affiche jugéee très inappropriée. Mais aujourd’hui, le cap de simples critiques a été passé vu que l’on apprend désormais que le film est poursuivi en justice pour pédopornographie. Euille ! Il ne manquait plus que ça Wanda Peeps !

L’assaut aurait été lancé en septembre dernier, plus précisément à la date du 23 par un jury du Texas après la diffusion du long-métrage ; et après qu’un sénateur a expressément demandé qu’une enquête soit lancée contre le film pour violation de plusieurs infractions.

Dans le communiqué divulgué le 6 octobre dernier par le procureur du comté de Tyler, il est dit que Netflix a “promu en connaissance de cause” des visuels qui donneraient à voir “l’exhibition obscène” des parties génitales de mineures, sollicitant un “intérêt lubrique pour le sexe”. Wandaful ! La communiqué rappelle également qu’il s’agit d’un crime passible de prison dans l’Etat conservateur.

Et cerise sur le gâteau Wanda People, les assaillants auraient également estimé que le film n’avait “aucune valeur littéraire, artistique, politique ou scientifique réelle”. Aïe !

Les “Mignonnes” ne semblent plus si mignonnes en fin de compte selon certzins. Et les précédentes excuses de Netflix n’y auront absolument rien changé. Aucune date d’audition n’a encore été fixée selon les propos du greffier du Comté de Tyler à l’agence AFP. Netflix pour sa part, a répondu en affirmant :

“Mignonnes est une chronique sociale contre la sexualisation des jeunes enfants. Cette accusation est sans fondement et nous continuons de soutenir le film.”

Wanda Peeps, le verdict est sans appel donc côté States. Une triste tournure des choses pour un film censé exprimer l’innocence au départ. Qu’en pensez-vous ?

M.E.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils