26 C
Yaoundé
dimanche, avril 18, 2021
spot_img

Ça chauffe !

spot_img

Ézéchiel Houon, le fils de DJ Arafat, éjecté de la succession de son père

Wanda People, alors que la bataille fait rage entre les mamans des ayants droit de DJ Arafat et Universal Music Africa, on apprend que l’un des enfants du Daishi serait exclu de la liste de succession.

Il y a quelques jours, lassées de ne pas voir l’héritage laissé par DJ Arafat légué à ses enfants, Aïchatou Ballo (mère de Maël), Dominique Atta Odjé (mère de Lachoïna et d’Ezezchiel), et Maryse Carmen Yao aka Carmen Sama (mère de Rafna) adressaient une lettre à Universal Music Africa dans laquelle, elles demandaient des comptes à la maison de disques. 

Dans celle-ci, un passage attirait l’attention de manière notable :

« Les droits d’auteur et les droits voisins d’artiste-interprète étant transmissibles par succession, Lachoïna, Maël et Rafna sont titulaires de ses droits patrimoniaux et de son droit moral (droit au nom, à la qualité et à l’intégrité) à la fois d’auteur et d’artiste-interprète »

On peut en effet constater à travers cette note que l’un des enfants de DJ Arafat n’est pas cité, en l’occurrence Ézéchiel Houon. Mais ce qui peut apparaître comme un oublie à premier avis n’en est pourtant pas un Wanda People. Car la lettre écrite par les femmes qui ont partagé la vie du Yorobo est en réalité basée sur la décision d’hérédité rendue par le tribunal de première instance d’Abidjan, nous apprend la presse ivoirienne.

Selon ce jugement du tribunal de première instance du plateau rendu le 17 juillet 2020, seuls Lachoïna, Maël et Rafna Houon ont le droit d’hériter des biens du défunt DJ Arafat, Ezéchiel Houon ne faisant pas partie des enfants légalement reconnus par lui de son vivant. 

Ainsi, des deux enfants eus avec Aurélia Dominique Atta, seule Lachoïna, l’aînée, héritera des biens de DJ Arafat, en vertu du droit de succession ivoirien.

Que pensez-vous de tout cela Wanda Peeps ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils