26 C
Yaoundé
dimanche, février 28, 2021

Ça chauffe !

Assignée en justice par un styliste, Aya Nakamura remporte son procès et le nargue

Wanda People, accusée en 2019 par le styliste Kyo Jino de s’être inspirée de ses œuvres pour son clip « Pookie », Aya Nakamura a eu gain de cause devant le juge et n’a pas hésité à se moquer du perdant.

Souvenez-vous Wanda Peeps. En avril 2019, Aya Nakamura dévoilait le clip très dansant de « Pookie ». On y voyait alors la chanteuse dans un look ultra cherché, portant notamment une robe fourreau dorée et une fourrure rose, se mettant en scène avec ses danseurs dans les salles luxueuses d’un château. La vidéo a évidemment séduit de nombreux mélomanes, sauf qu’une polémique est si vite arrivée.

En effet, le styliste Kyo Jino accusait la chanteuse d’avoir volé ses créations, s’indignant sur les réseaux sociaux :

C’est dégueulasse quoi !!! Voler le moodboard que je t’avais fait pour le filer à ton équipe pour refaire ma DA sur ton dernier clip POOKIE“.

Aya Nakamura, bien connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, avait aussitôt répondu à Kyo Jino sur Twitter :

Les idées appartiennent à ceux qui les réalisent. Au revoir merci “.

Eh ahh ! L’affaire avait alors été portée en justice par le styliste, de son vrai nom Ibrahim Coulibaly, qui accusait alors Aya Nakamura de “parasitisme”, car martelait-il, il avait utilisé sans son consentement les idées qu’il lui avait préalablement présentées. Il réclamait pour cela 50 000 euros de préjudices financier et moral, soit un peu plus de 30 millions de Fcfa.

Mais le tribunal de Paris a finalement tranché l’affaire ce 15 janvier… en défaveur de Kyo Jino : il a rejeté ses demandes, estimant que “les tenues et postures, bien qu’inspirées d’un univers commun, présentent de nettes différencesLe seul fait pour [la chanteuse] d’adopter des tenues du même style que celles suggérées par [le styliste] ne suffit pas à établir une reprise constitutive d’une faute“.

Le tribunal a par ailleurs condamné Kyo Jino à payer la chanteuse 5000 euros pour atteinte à son image et à sa réputation et 3000 euros en frais de justice. Aya Nakamura demandait en tout 100 000 euros pour les différents préjudices. Victorieuse, celle-ci a nargué le perdant en story sur Instagram :

« Tu voulais combien ? 50k hein. Allez bonne journée », accompagné d’émojis moqueurs.

Wokkooh ! Tata Aya ne fait pas dans le sentiment. Wanda Peeps, que pensez-vous de cette décision ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils