26 C
Yaoundé
mardi, septembre 28, 2021

Ça chauffe !

Shakiro dans le New York Times

Wanda People, alors qu’une peine de 5 ans a été prononcée à l’endroit de la première influenceuse transgenre camerounaise, Shakiro, son cas fait parler jusqu’aux States : Le très prestigieux magazine New York Times y a consacré tout un article !

L’affaire-ci prend déjà des proportions Wandayantes ! Pour rappel, Loïc Djeukam aka Shakiro et Roland Mouthé alias Patricia, deux transgenres très connus des Zinternets camerounais, ont été condamnés mardi 11 mai dernier pour “tentative d’homosexualité”, à la plus lourde peine prévue par le Code pénal camerounais.

En effet, ce sont 5 années de prison, 200.000 FCFA d’amende et des frais de procédure s’élevant 22.300 FCFA auxquels sont désormais assujettis Shakiro et son comparse. Une sentence bien lourde qui a interpellé les Défenseurs des Droits de l’Homme et qui a poussé la rédaction du prestigieux magazine américain, le New York Times, à s’intéresser au cas de Shakiro et Patricia.

D’après l’article du New York Times qui cite une organisation de défense des Droits de l’Homme, cette condamnation serait « le dernier exemple d’une répression croissante contre les homosexuels et les transgenres dans la nation ouest-africaine ».

De plus, d’après Mme Njeukam, son fils Shakiro lui aurait dit après le prononcé de la sentence : « Maman, je ne survivrai pas ici pendant cinq ans ». Elle a ajouté que son enfant n’avait tué personne ni ne volait, et que sa sexualité « ne devrait pas être un crime ».

Wanda People, avec une affaire autant médiatisée, Shakiro et Patricia pourrait bien obtenir l’asile dans un pays de l’occident une fois sorti(e ?)s de prison.

Qu’en pensez-vous ? Doit-on être puni pour ce que l’on fait dans sa sphère privée ? Lire l’article du New York Time ICI.

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils