26 C
Yaoundé
vendredi, décembre 3, 2021

Ça chauffe !

À la découverte de La Reine Yose, la chanteuse humanitaire

Wanda People, la Wanda Team vous amène à la découverte d’une chanteuse camerounaise qui a le cœur sur la main : La Reine Yose, la chanteuse humanitaire.

Rose Meg Anoma Abuuh a.k.a La Reine Yose, chanteuse, rappeuse, lyriciste, coach vocal d’origine camerounaise précisément de Bamenda, commence la musique à l’âge de 6 ans en chantant dans des chorales.

À l’université de Buea dans les années 2000 au Cameroun, elle interprète les chansons d’artistes comme Missy Elliot, Eve, Candy avec son girl band « Little shorties ». Elle se lance officiellement dans la musique en 2005 au Nigeria où elle a travaillé avec les producteurs comme Soso Beat, Toy tunes et Charlie Chaplin.

Après ses études universitaires en Angleterre, elle s’installe en Allemagne en 2008 où elle sort son premier album « Tears and laughter« . Après une prise de conscience par rapport à l’humanisme et le racisme, elle se lance dans l’égyptologie et forme un groupe, Afrikan Logik, dans lequel elle collabore avec un ami, Apophis, et prend le nom de la Reine Néfertiti. Ils sortent plusieurs chansons et travaillent avec P.A.P.

Après avoir subi des tragédies, elle se lance à fond dans l’humanisme et décide officiellement de devenir chanteuse humanitaire. Elle sort son premier single intitulé « African Child » en featuring avec l’artiste ivoirien Doliziana ; chanson produite par Shado Chris en Côte d’Ivoire et clip réalisé par Rolland Gogo.

Etant Présidente de son ONG (Integration und Entwicklungsverein duisburg), La Reine Yose fait des œuvres humanitaires partout en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Mali et au Cameroun où elle dédie sa vie à aider les démunis.

Elle a sorti son deuxième single intitulé « African dance » avec l’artiste ivoirien DJ Romcy et a collaboré avec l’artiste guinéen Soul Bangs en sortant le titre, « Mama ».

Elle continue de faire ses œuvres humanitaires tout en préparant la sortie de son album. Découvrez sa chanson « African Child » plus-bas.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils