26 C
Yaoundé
dimanche, juillet 25, 2021

Ça chauffe !

Afro-américaine, elle découvre qu’elle est princesse en Sierra Leone, Disney est sur le coup !

Wanda People, c’est un véritable conte de fée que vit Sarah Culbertson, une jeune afro-américaine devenue, du jour au lendemain, membre de la famille royale de Sierra Léone, et dont la Wandayante histoire va prochainement être adaptée au cinéma Disney.

Après avoir recherché sa famille pendant des années, Sarah Culbertson a fait, à 28 ans, une découverte qui a changé littéralement sa vie. À cause de l’esclavage et du colonialisme entre autres, cette danseuse afro-américaine a grandi sa connaître ses véritables père et mère. Adoptée aux Etats-Unis par une famille blanche dans laquelle grandissent déjà deux sœurs, sa peau métissée et ses cheveux bouclés lui font naître le désir de découvrir quelles sont ses racines.

Aussi, quand elle rentre à l’université, elle se lance dans des recherches pour retrouver sa famille biologique avec l’aide d’un détective privé. Celui-ci lui apprend que sa mère, blanche, est décédée, mais que son père, noir, est vivant et habiterait en Sierra Leone. Sceptique à l’idée de retrouver ce dernier, Sarah ne va pas moins poursuivre les recherches. Et son choix s’avérera fructueux car le détective finit par trouver la famille de son père et lui conseille de rédiger une lettre à leur attention.

Sarah s’exécute et, 4 jours plus tard, elle reçoit un coup de téléphone. Sa tante Evelyn, depuis la Sierra Leone, lui demande si elle se porte bien. Sarah est choquée et dit être « restée figée ». Mais elle n’était là qu’au début de ses surprises.

En effet, elle apprend que son grand-père était un chef suprême, qu’elle est issue d’une famille royale et porte le titre de princesse. Ebahie mais surtout impatiente de rencontrer sa famille biologique et son père, Sarah planifie son premier voyage à destination de Sierra Leone en 2004. Sa rencontre avec son père est merveilleuse.

La première chose qu’il m’a dite quand je l’ai trouvé par l’intermédiaire d’un détective privé, c’est : “Pardonne-moi, je ne savais pas comment te retrouver après que tu aies été placée en adoption, que ton nom ait changé, que tout ait changé“, a raconté Sarah à la BBC.

Le lendemain, la jeune femme découvre la terre de ses ancêtres. Les habitants lui offrent un accueil digne du titre princier qu’elle porte à présent. Les femmes dansent en chantant, malgré la guerre civile qu’a vécue le pays 2 ans plus tôt ayant causé près de 50 000 morts.

Ce tout nouveau monde s’est ouvert, c’était un accueil magnifique. Mon oncle, le chef suprême, m’a dit :Notre fille est rentrée à la maison, elle peut être chef et elle est une princesse dans ce pays.”

Sarah Culbertson a engagé l’année suivant un projet bénévole avec l’aide de sa famille adoptive. Elle a créé Sierra Leone Rising pour mettre en place des puits d’eau potable, une agriculture durable, des prothèses pour les amputés et une initiative visant à lutter contre la précarité menstruelle des filles. Son but étant de venir en aide aux habitants que la guerre a frappé de plein fouet.

J’ai dû m’engager dans une voie à laquelle je ne m’attendais pas. J’ai dû faire appel à une force intérieure que j’ai trouvée, pour travailler, pour rallier les gens, pour travailler ensemble“, dit-elle.

Cinq années après son arrivée en Sierra Leone, elle écrit un livre intitulé A Princess Found dans lequel elle décrit son expérience de façon détaillée. En contact avec l’entreprise américaine Disney, elle verra très bientôt son histoire est transcrite en film. Sarah espère profondément que son histoire aidera les enfants noirs d’Amérique à comprendre leurs racines, car il est nécessaire que chacun comprenne que « nous ne sommes pas tous arrivés ici en tant qu’esclaves ».

Quelle belle histoire ! Qu’en pensez-vous Wanda People ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils