26 C
Yaoundé
dimanche, juin 26, 2022

Ça chauffe !

Francis Ngannou attaqué en justice par l’UFC !

À l’occasion de l’UFC 270, Dana White rêvait sans doute de sacrer un nouveau champion poids lourds en la personne de Ciryl Gane. Et visiblement, ses équipes n’ont pas hésité à user de tous les stratagèmes pour sortir Francis Ngannou de son combat. Le Predator a été attaqué en justice par l’UFC quelques minutes avant le duel…

Francis Ngannou est en guerre contre l’UFC depuis quelques mois, et sa victoire face à Ciryl Gane le weekend dernier pour conserver son titre de champion poids lourds n’a rien arrangé… En effet, quelques secondes seulement après la fin du combat, Dana White a fait preuve d’un énorme manque de respect envers le Camerounais dans l’octogone, avant de disparaitre étrangement.

Dana White n’était présent ni dans l’octogone pour sacrer le champion, ni en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes, comme s’il ne reconnaissait pas le règne du Camerounais.

En fait, le patron de la fédération de MMA n°1 au monde se sent peut-être dos au mur, une grande première dans l’histoire. Les combattants qui ont exprimé leur mécontentement et des revendications claires sont nombreux, mais avant le Predator, personne n’était jamais sorti vainqueur de ce bras de fer. Avec son statut d’homme le plus puissant de la planète toujours intact, Francis Ngannou a toutes les cartes en main pour obtenir un meilleur contrat.

Il réclame en effet un meilleur salaire pour lui et les autres combattants, et il est bien plus facile de se faire entendre avec la plus prestigieuse des ceintures autour de la taille. Impossible n’est pas Camerounais…

Francis Ngannou poursuivi en justice avant son affrontement avec Gane

En revanche, s’il s’était incliné, tous les efforts réalisés ces derniers mois auraient été vains… Et c’est sans doute ce qu’espérait Dana White au fond de lui. Ce n’est donc pas forcément une coïncidence si le Predator a été attaqué en justice par l’UFC quelques minutes seulement avant ce combat si important. Et si la fédération avait tenté de le déstabiliser et de le sortir de son affrontement ? Il a tout balancé dans la MMA Hour d’Ariel Helwani.

En quittant l’hôtel pour aller à la salle, mon équipe a reçu un email disant que l’UFC allait m’attaquer en justice pour avoir parlé de boxe avec Nikisa Bidarian… Je ne sais même pas qui est ce Nikisa, je sais simplement qu’il travaille avec Jake Paul. Je ne le reconnaitrais même pas si il était en face de moi, et en plus il n’est même pas promoteur. Pourquoi je ne pourrais pas parler de boxe avec lui ?

Francis Ngannou aurait été attaqué en justice pour avoir parlé au bras droit de Jake Paul, ni plus ni moins. Et en plus de cette raison fallacieuse, le timing du mail est également assez louche. L’UFC savait pertinemment que le champion s’apprêtait à vivre le plus grand combat de sa carrière, lui faire parvenir cette décision à ce moment n’était sans doute pas le fruit du hasard.

Mais il en faut plus pour faire douter cet homme qui a passé son enfance à casser des pierres au Cameroun, qui a vécu l’enfer qu’est la traversée de la Méditerranée, et qui a vécu dans les rues de Paris pendant plusieurs mois. Le Predator n’avait qu’un objectif, malgré sa grave blessure au genou, et il l’a atteint de manière héroïque. Place aux négociations avec Dana White désormais.

Si les propos du Predator sont vrais, l’UFC a été doublement perdant dans cette affaire. D’un côté Francis Ngannou a conservé sa ceinture, et de l’autre, il sera encore plus intransigeant dans les négociations pour son nouveau contrat…

La guerre est désormais ouverte entre Ngannou et l’UFC.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils