26 C
Yaoundé
dimanche, août 1, 2021

Ça chauffe !

Cinéma : Voici les grands gagnants des Ecrans Noirs 2016

cinema-grands-gagnants-ecrans-noirs-jewandaLe 25 juillet dernier, le rideau s’est refermé sur la 20e édition du festival de cinéma Ecrans Noirs. Une édition riche en couleur qui aura émerveillé plus d’un. Voici ce qu’il faudra en retenir.

Après une cérémonie d’ouverture grandiose et 10 jours intenses de moments de cinéma uniques, le festival Ecrans Noirs est maintenant terminé. Sous le ciel de la capitale du Cameroun Yaoundé, de nombreux prix ont été remportés faisant à la fois des heureux et des déçus. Normal, la compétition était ndjinja*!

Comme heureux se trouve assurément le réalisateur marocain Hicham El Jebbari dont le film “Les Larmes de Satan” a remporté le plus convoité des trophées de cette 20e édition. Ce film, qui était ainsi dévoilé pour la première fois, dans un festival hors du Maroc, remporte l’Ecran d’or. Il aura surclassé toutes les autres productions présentées au cours du festival.

cinema-grands-gagnants-ecrans-noirs-jewanda-2

Côté camerounais, on aura pu voir s’illustrer des talents tels Laura Onyama, Ecran de la meilleure comédienne camerounaise pour son rôle dans “Kiss of Death”, mais aussi Narcisse Wandji, réalisateur, qui a vu son film “Walls” repartir avec l’Ecran du court métrage camerounais. Sans oublier Frank Thierry Lea Malle, jeune réalisateur camerounais, lauréat de la compétition “10 jours pour un film” organisée dans le cadre du festival avec le film “Point de vue”.

Grosse déception par contre pour les films long métrage camerounais inscrits dans la compétition qui leur était réservée. Un choix impitoyable du jury présidé par Jean-Claude Crépeau, justifié par “d’importantes imperfections liées aux scénarii et aux dialogues”. Autrement dit cette année les films camerounais n’avaient pas le niveau. Un néant à prendre néanmoins comme un encouragement à redoubler d’efforts et à améliorer la qualité de ce cinéma qui nous est si cher.

Toutes nos félicitations aux lauréats et au comité d’organisation au sein duquel notre réalisatrice fétiche Françoise Ellong a abattu un énorme travail. Rendez-vous pris pour la 21e édition !

F.F.K

*rude, difficile

 

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils