26 C
Yaoundé
mercredi, février 21, 2024

Ça chauffe !

Portrait : Qui est Noëlla Coursaris Musunka, mannequin international et CEO de Malaika Foundation ?

Wanda People, comme vous le savez, la Wanda Team aime à vous dresser les portraits d’Africains et d’Africaines qui marquent positivement leur époque. C’est sans aucun doute le cas de Noëlla Coursaris Musunka, cette jeune congolaise dynamique qui porte à fois les casquettes de mannequin et de femme engagée.

Wanda Peeps, si par le plus grand des hasards vous n’avez pas encore entendu parler de Noëlla Coursaris Musunka, il vous sera grand plaisir de découvrir cette femme d’exception. Née le 25 décembre 1982 à Lubumbashi (R.D.C) d’un père chypriote et d’une mère congolaise, elle s’expatrie en Belgique à l’âge de 5 ans et y poursuivra des études de comptabilité plus tard.

Suite du décès de son père et face au manque de moyens dont disposait sa mère pour assurer son bien-être, la jeune fille a été envoyée chez sa tante en Suisse. Noella Coursaris Musunka y a décroché un diplôme en Business Management. Après ses études, elle a été découverte et s’est lancée dans une carrière internationale de mannequin qui lui a permis de voyager dans le monde entier. Elle a ainsi été nominée, par « Elle Magazine », parmi les cinquante femmes africaines qui façonnent le continent et par New African Magazine, comme l’une des personnalités africaines les plus influentes.

La Wanda Girl a fait la couverture de parutions prestigieuses à l’instar des magazines Vogue et Vanity-fair et même une apparition dans le clip « All the Way » du chanteur anglais Craig David.

Quand elle retourne dans son pays natal, la RD Congo, qu’elle avait quitté à l’âge de 5 ans, Noëlla y découvre la pauvreté mais aussi les violences que subissent les femmes dans l’Est, en proie à des groupes armés. C’est ce qui la pousse à créer la « Georges Malaika Foundation », en souvenir de son père, Georges Coursaris Munsuka. (NDLR, « Malaika » signifie ange en swahili.)

Créée en 2007, Malaika Foundation, dont le siège social se trouve à New-York city (NYC), est opérationnelle à Kalebuka, village situé dans la province du Katanga (sud-est) en RDC. Elle a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des jeunes filles à travers des programmes éducatifs et de santé.

Les activités de l’organisme se déclinent autour de trois pôles à fort impact économique et social : Malaïka school, une école moderne pour jeunes filles, ouverte en 2011 ; le centre communautaire Kalebuka Football for Hope Center, ouvert en partenariat avec la FIFA ; ainsi que le développement des infrastructures locales.

« J’ai toujours été passionnée par l’autonomie des femmes. L’éducation est le catalyseur du changement et il y a peu de valeur accordée à l’éducation des filles en RDC. Donc en 2007, nous avons créé “Malaika”: notre objectif est de fournir des programmes de qualité qui ont un impact direct sur la communauté », s’exprime Noëlla quand elle parle de sa Fondation dont la star américaine du R’Nb Eve, est d’ailleurs l’ambassadrice.

À ce jour, Nöella est membre du Clinton Global Initiative et participe à de nombreux débats où elle apparaît aux côtés de l’ancien président américain Bill Clinton. L’entrepreneuse a également été invitée à s’exprimer l’université de Cambridge et a donné un TED talk sur l’éducation pour tous devant des dirigeants de multinationales telles que SAP and T-Systems. Tous ces événements constituent pour elle des opportunités de faire connaître le travail qu’elle accomplit, via Malaika, en faveur la promotion de la jeune fille et le développement des communautés locales.

Mariée et mère de deux enfants, Noella Coursaris Musunka continue parallèlement sa carrière de mannequin et sillonne le monde. Elle utilise ainsi sa renommée afin de sensibiliser aux causes auxquelles elle croit, notamment l’éducation, et afin de trouver des partenaires pour Malaika Foundation.

L’Afrique est fière de compter parmi ses ressortissants une femme telle qu’elle !

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils