26 C
Yaoundé
vendredi, juillet 30, 2021

Ça chauffe !

Achille Webó accuse un arbitre d’insulte raciste en plein match de Ligue des Champions

Wanda People, les images font le tour du monde depuis ce mardi 8 décembre au soir. Alors que se déroulait le match de Ligue des Champions opposant le Paris St Germain au Istanbul Basaksehir, l’ancien international camerounais Achille Webó aurait été victime de racisme. La Wanda Team revient sur cette affaire qui fait grand bruit.

Dans le monde du football, le racisme est condamné avec la dernière énergie aussi bien par les instances que par les joueurs eux-mêmes. Tout récemment encore, l’affaire Neymar/Alvaro suscitait une vive polémique qui n’avait d’ailleurs pas manqué d’attiser les esprits des uns et des autres. Hélas, nous revoilà parti pour une nouvelle controverse.

En effet, mardi soir se disputait un match de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et l’Istanbul Basaksehir. Les choses se gâtent à la 13e minute, lorsqu’Achille Webó, ancien avant-centre des Lions Indomptables et désormais entraîneur adjoint du club turque, a contesté une décision arbitrale de manière un peu trop véhémente aux yeux du 4e arbitre, Sebastian Coltescu.

Celui-ci, voulant que sanction soit portée contre Achille Webó, s’est exprimé comme il n’aurait pas dû :

 «Le noir (prononcé «negru» en roumain, ndlr) qui est là, allez voir qui c’est, le noir là-bas, ce n’est pas possible de se comporter comme ça», a lancé l’abrite de nationalité roumaine en direction de l’arbitre principal Ovidiu Hategan, qui a aussitôt exclu le Camerounais.

Heurté par ces propos jugés racistes que tout le stade a pu entendre à cause du huis clos, Webó a immédiatement laissé éclater sa colère :

«Pourquoi tu as dit ‘negro’ ? Pourquoi tu as dit ‘negro’ ?», a-t-il répété à plusieurs reprises avant d’être contraint de quitter la zone technique suite à son expulsion.

Plusieurs acteurs de ce match sont alors venus demander des comptes aux arbitres à l’instar de Neymar, Mbappé, Marquinhos, et surtout l’attaquant sénégalais de Basaksehir, très impliqué dans la lutte contre le racisme, Demba Ba.

Alors que l’arbitre principal tentait de calmer le jeu en expliquant que le terme «negru» employé par son assistant signifie «noir» et pas «negro» en roumain, celui-ci a renvoyé Coltescu à ses contradictions :

«Quand vous vous adressez à un homme blanc, vous ne vous adressez pas à lui en parlant de l’homme blanc. Pourquoi le faites-vous avec un homme noir ?», a-t-il demandé calmement.

Et Mbappe d’ajouter :

«On ne reprend pas tant que le quatrième arbitre est toujours sur le terrain. S’il a dit ça, il doit sortir. On ne tolère pas un arbitre comme ça».

Finalement, les joueurs des deux équipes ont pris la décision de rentrer aux vestiaires en signe de protestation, ce qui a débouché sur une confusion totale pendant plus d’une heure. L’UEFA a alors tenté de négocier en proposant de reprendre le match en éloignant le présumé raciste du terrain et en lui confiant la gestion de la VAR, mais les joueurs s’y sont opposé. Le match a donc été arrêté et reporté à ce mercredi 09 décembre à 18h55 GMT, avec un corps arbitral complètement renouvelé.

Si une enquête approfondie a été ouverte par l’UEFA, on a pu saluer sur la toile la solidarité des joueurs du PSG vis-à-vis de Webo. Mbappe et Kimpembe ont notamment tweeté :

Wanda Peeps, cet incident pourrait bien marquer un tournant décisif dans la lutte contre le racisme dans les stades. Samuel Eto’o, qui avait prôné l’arrêt du match lorsque surviendrait ce type d’incident au cours d’une rencontre, peut sans doute dire toute sa fierté envers Demba Ba et son compatriote Webó. Que pensez-vous de tout cela ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils