26 C
Yaoundé
vendredi, février 26, 2021

En Afrique du Sud, deux pasteurs gays convolent en justes noces

Wanda People, l'histoire est si insolite qu'elle mérite de s'y attarder. En Afrique du Sud, deux pasteurs homosexuels se sont dit "Oui" devant Dieu...

Ça chauffe !

Shakiro arrêté par la police

Wanda People, la nouvelle fait grand bruit depuis plusieurs jour. Le Camerounais Shakiro, qui s’affirme ouvertement comme étant homosexuel, a été appréhendé par la police et doit répondre de ses actes devant la justice.

Il fait le buzz en 2019 après qu’une sextape dans laquelle il était l’un des protagonistes a fuité sur la toile. Aujourd’hui, celui qui longuement défendu sa cause celle de ses paires sur les réseaux sociaux doit faire face à la justice.

En effet, le 9 février 2021, Shakiro a été arrêté et placé en détention provisoire à la prison centrale de New-Bell (Douala) avec quelques-uns de ses acolytes, tous suspectés de pratiques homosexuelles. Sur les images largement répandues sur les Zinternets, on peut ainsi voir Loïc Midrel Njeukam alias « Shakiro » et avec Roland Mouthé alias « Patricia », menottés par les forces de l’ordre.

Défendus par l’avocate émérite Me Alice Nkom ainsi Me Richard Tamfu, les deux prévenus seront fixés sur leur sort le 10 mars 2021. Pour l’heure, Me Alice Nkom a qualifié leur arrestation d’illégale considérant cela comme une violation des droits de l’homme :

« L’arrestation a été illégale. Ils n’étaient pas en flagrant délit », a informé Me Alice Nkom aux médias. Elle attire l’attention sur l’article 347 du code pénal camerounais qui, en son alinéa 1, informe qu’il  « est puni de 6 mois à 5 ans fermes et d’une amende de 20000 à 200000 toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe ».

Wanda Peeps, vu que la loi est assez précise sur sur les raisons qui pourraient justifier une telle arrestation que pensez-vous de l’arrestation de Shakiro ?

C.B.

Les derniers articles

Les derniers articles

Aller à la barre d’outils